Frequentiel - Intégrateur expert en traçabilité

Implanet suit tous ses implants chirurgicaux grâce à Frequentiel

L'utilisation de la technologie RFID par le distributeur d'implants orthopédiques profite aux patients comme aux hôpitaux

« Nous avons mesuré un gain de temps considérable : l'utilisation de tags RFID nous permet de réaliser nos inventaires deux à trois fois plus rapidement. »

— Christophe Le Borgne, chef de projet informatique chez Implanet

En résumé

  • 55 000 tags encodés chaque année
  • Une solution déployée dans 21 pays
  • Une prise d'inventaire 2 à 3 fois plus rapide

Enjeux

  • Optimiser les processus de traçabilité des implants médicaux.
  • Accélérer le taggage à la pièce de tous les implants.

Solution Frequentiel

  • Services experts Frequentiel en intégration logicielle et matérielle.
  • Imprimantes Toshiba B-SA4.

Bénéfices

  • Une traçabilité complète des produits.
  • Des gains de temps considérables pour les hôpitaux et le distributeur.
  • L’élimination des archives papier dans les hôpitaux.
  • Une entreprise beaucoup plus réactive en cas de rappel produit.
  • Des patients qui gardent la trace de leur implant, grâce à un document taggé par puce RFID.

Leader de la distribution d’implants orthopédiques

Implanet fournit des implants orthopédiques pour différents marchés chirurgicaux. Depuis 2008, l’entreprise utilise la solution RFID Beep N Track pour suivre à la pièce tous les dispositifs médicaux implantables qu’elle distribue aux chirurgiens des hôpitaux. La gestion des flux d’implants chirurgicaux nécessite en effet des procédures de traçabilité rigoureuses pour assurer la qualité et l’intégrité des produits.

Auparavant, Implanet encodait ses tags RFID manuellement. L’entreprise dispose désormais d’une solution d’encodage industrialisée, développée conjointement par Frequentiel, architecte et intégrateur du projet, et par le fabricant d’imprimantes RFID Toshiba Tec.

« La mise en œuvre du projet global a duré environ six mois, au cours desquels nous avons travaillé en étroite collaboration avec Frequentiel », explique Christophe Le Borgne, chef de projet informatique chez Implanet.

Frequentiel a choisi Toshiba Tec pour la performance de ses imprimantes B-SA4 RFID.

« Nous avons été impliqués dans la phase amont, pour la conception fonctionnelle et les aspects techniques », explique David Rocher, directeur général de Frequentiel. « Nous avons orchestré la partie encodage et impression avec Toshiba Tec et sommes intervenus sur certaines parties du développement et du paramétrage de l’ERP SAP. »

L’utilisation de trois imprimantes Toshiba B-SA4 a permis d’industrialiser le système. Auparavant, le processus était beaucoup plus lent, car chaque boîte était encodée manuellement. La RFID a permet à Implanet de tagger beaucoup plus d’implants. Aujourd’hui, l’entreprise encode 250 étiquettes par jour, soit 55 000 chaque année.

La RFID au cœur de la sécurité sanitaire

Pour suivre les implants, une puce RFID est collée sur leur boîte, ce qui permet d’identifier le code de l’article, le code de son lot, sa date de péremption, son diamètre, etc.

Les implants passent ensuite par un tunnel RFID qui garantit un contrôle strict de la conformité du contenu de la boîte et l’envoi des bons implants aux bons établissements.

À l’arrivée des produits dans les hôpitaux, le personnel lit les tags sur un PDA équipé d’un lecteur RFID. La traçabilité permet d’agréger toutes les informations essentielles concernant le patient, l’établissement, le chirurgien, les assistants, etc.

Lors de la validation d’une intervention chirurgicale, une commande de réapprovisionnement est automatiquement envoyée à l’ERP SAP d’Implanet, qui assure le suivi de toutes les commandes. Si une commande est envoyée après 15h, le réapprovisionnement se fait à partir de 8h le lendemain.

La traçabilité est un réel avantage pour les patients. Car dans le cas rare d’un rappel de produit, les implants concernés sont localisés rapidement.

Un gain de temps considérable pour les hôpitaux

Côté hôpitaux, la réception et l’expédition des stocks étaient auparavant effectuées manuellement, ce qui générait une quantité importante d’archives papier. Avec la RFID, tout est désormais automatique.

50 des hôpitaux qui collaborent avec Implanet sont équipés de la solution RFID, et ce nombre augmente chaque mois.

Quant aux patients, ils disposent d’une carte RFID contenant toutes les informations relatives à leur implant, accompagnée d’un manuel décrivant comment mieux vivre avec leur prothèse.